LOGO FNASEPHx300b

Les inscriptions au tutorat PHARES (déployé sous convention avec le Ministère de l’Éducation Nationale par la FÉDÉEHpour la rentrée 2016 sont ouvertes pour les collégiens et lycéens en situation de handicap !
 
PHARES (Par-delà le Handicap, Avancer et Réussir des Études Supérieures) est un tutorat collectif  à destination des jeunes en situation de handicap de la 3e à  la terminale, pour favoriser la poursuite d'études supérieures. Il est totalement gratuit pour les familles et les jeunes et a lieu hors temps scolaire.
Autonomieconfiance en soiaisance à l'oralouverture d'espritcapacité à travailler en équipe... autant de compétences transversales que les jeunes travaillent avec les étudiants lors des séances de tutorat (le mercredi après-midi, jeudi en fin d'après midi ou le samedi matin).
 
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 25 septembre. Pour participer il suffit de remplir le formulaire en cliquant sur les liens ci-dessous. N'hésitez pas à transmettre l'information à des jeunes, enseignants ou structures qui pourraient être intéressés.

INSCRIPTION ET LISTE DES ETABLISSEMENTS PARTENAIRES

- Ile de France : 

* Université de Nanterre, (Nanterre,92)

* ISC, Porte d'Asnières (17e) 

* Arts et Métiers, Paris (13e)

* ENS Cachan (Cachan, 94) 

INSCRIPTION  POUR LES ETABLISSEMENTS ÎLE DE FRANCE : ICI ou par courrier en remplissant le dossier de candidature : ICI

- Régions : 

* INSA Lyon (Villeurbanne, 69) : INSCRIPTION PHARES LYON

* ESC DIJON (Dijon, 21) : INSCRIPTION PHARES DIJON 

 

ESSCA Angers(Angers, 49) INSCRIPTION PHARES ANGERS

 
Nous vous recontacterons dès que possible pour les détails pratiques. 
QUELQUES TÉMOIGNAGES

Élève accompagné en 2015-2016
«  J’ai 19 ans et je suis depuis 5 ans dans le programme PHARES. Au départ, j’avais des appréhensions à rejoindre le programme parce que je n’acceptais pas très bien mon handicap. Mais à la première séance, j’ai reconnu que j’avais un problème à l’oral (notamment pour me présenter) et j’ai donc décidé de rester. J’ai une très bonne relation avec les autres jeunes et je n’ai eu aucun problème d’intégration. J’ai fait d’énorme progrès : pour faire des recherches, pour retrouver des informations pertinentes… J’arrive mieux à synthétiser et je parle plus en cours. Si un jeune hésitait à rejoindre le programme je lui dirais «  essaie au moins juste une fois ! Regarde ou j’en suis aujourd’hui, j’ai moins de problème à l’oral. » 

Mère d’un élève accompagné en 2015-2016
« Au tout départ, Mathilde partait à reculons le samedi matin. Elle a d’abord eu l’impression de perdre son temps. Puis, à force de retrouver chaque semaine le même groupe, des liens se sont créés. Elle y a évolué en toute confiance et a acquis de l’assurance dans ses relations avec les autres. C’était un moment « à elle », parmi d’autres jeunes qui pouvaient la comprendre et lui permettre d’évoluer à son rythme pour vaincre sa timidité et sa difficulté à communiquer avec les autres. Ce n’est ni l’école, ni un moment de rééducation, juste un moment à partager avec d’autres jeunes autour d’un projet commun. Cela a donné à Mathilde l’envie d’aller vers les autres. »