LOGO FNASEPHx300b

                 … au métier reconnu d’Accompagnant
de Vie Scolaire et sociale

Préambule

  1. Ce document présente la démarche de la FNASEPH, inscrite dans la loi 2005-102 « sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », annonçant dans son article 79 : « Dans un délai d’un an..., le gouvernement présentera un plan métier qui aura pour ambition la complémentarité des interventions médicales, sociales, scolaires au bénéfice de l’enfant, de l’adolescent, de l’adulte présentant un handicap, … Ce plan métier répondra à la nécessité des reconnaissances des fonctions émergentes... »
  2. Dans le champ de l’éducation, la République exige que tous les professionnels en relation avec les enfants, disposent d’un diplôme et/ou d’une qualification reconnue.

    En 2006/2007, il est avéré que :
    • 60% des Auxiliaires de Vie Scolaire sont recrutés, sur des contrats précaires, sans exigence de diplôme et de qualification,
    • les 40% autres auxiliaires, sous statut d’Assistant d’Education, n’ont droit à aucune formation préalable à l’emploi, bénéficient rarement d’un emploi à plein temps et n’ont droit ni à une formation qualifiante ni même à la valorisation des acquis de leur  expérience.

    Devant cet état de fait, la FNASEPH revendique, haut et fort, ce droit et ce respect pour l’enfant en situation de handicap scolarisé en milieu ordinaire lorsqu’une aide humaine lui est dédiée.
    Il convient d’en finir avec la précarité des personnels d’accompagnement en milieu scolaire ordinaire (AVS et/ou EVS) Ils doivent être des professionnels aux compétences définies et des acteurs pleinement reconnus des dispositifs d’accueil des élèves, sans jamais se substituer aux autres professionnels.

  3. La volonté de la FNASEPH de renouveler le regard de notre société sur cette fonction et de rompre avec les 25 années expérimentales antérieures, nous conduit à retenir une nouvelle dénomination générique de ces professionnels, celle que propose Marcel NUSS, « les métiers de l’accompagnement ».
    Concernant les élèves en situation de handicap, nous proposons d’utiliser désormais le vocable d’ « Accompagnant de Vie Scolaire et sociale » (AVSs). Les compétences de « l’AVSs » devront s’exercer prioritairement à l’école mais aussi dans les autres lieux de vie ordinaire que fréquentent les enfants en situation de handicap (périscolaire et loisirs).
  4. 4 – La FNASEPH prend acte que les pouvoirs publics ne sont ni dans une démarche de création d'un corps spécifique de fonctionnaires pour exercer cet emploi, ni de professionalisation. La FNASEPH s’inscrit donc dans une logique pérenne d’emploi et de métier exercé au sein de services départementaux. Elle s’appuie sur l'expertise du mouvement associatif qui s’est construite sur la gestion des services départementaux d’auxiliaires de vie scolaire individuels (AVS-i). L'analyse et les référentiels d'emploi et de compétences que nous présentons dans ce document concernent principalement (a priori) les accompagnements individualisés notifiés par la Maison départementale despersonnes handicapées (MDPH). Concernant, les auxiliaires de vie scolaire collectifs(AVS-co), nous demandons à l'Education Nationale, qui a toujours assuré la gestion de ces emplois et dont la mise en oeuvre ne relève pas d’une notification de la MDPH, demener une évaluation approfondie de cette fonction pour aboutir également à la professionnalisation de ce métier et sa généralisation aux CLIS et UPI , y compris celles de l'enseignement privé sous contrat.
  5. La FNASEPH soutient la démarche de l'UNAÏSSE (Union Nationale pour l'Avenir de l'Inclusion Scolaire, Sociale et Educative) qui rassemble les auxiliaires de vie scolaire actuellement en poste, démarche proposée dans le « Document de présentation et de réflexion sur le métier d'accompagnant à la vie scolaire et périscolaire ».
  6. Le travail réalisé par la FNASEPH prend aussi appui sur les documents du programme RESPECT « Ensemble comprenons mieux la scolarité des enfants handicapés », coordonné par le collège Coopératif en Bretagne. Ce programme s'inscrit dans le cadre d’un partenariat multiple (I.A.35- CREAI- IUFM Pays de Loire et Bretagne- CRENUniversités Nantes et Rennes 2) avec un cofinancement du Fond Social Européen. Il a réfléchi à la professionnalisation des AVS, a produit un référentiel emploi AVS et un documentaire sur les pratiques de scolarisation des élèves en situation de handicap.
  7.  Enfin, la FNASEPH soutient les initiatives des Universités et des organismes de formation aux carrières sociales, visant à créer des formations initiales ou continues pour l'accès aux métiers d'accompagnant telles, le projet de Licence professionnelle « d'assistant de vie scolaire et périscolaire » de l'Université de Provence, ou le DU « les métiers de l'aide spécialisée à la personne » de l'Université René Descartes, Paris 5.