LOGO FNASEPHx300b

Cahier des charges pour la formation des assistants
d’éducation auxiliaires de vie scolaire transmis aux
inspecteurs d'académie par la direction des écoles en juillet 2004

Les objectifs de la formation :

  • permettre aux assistants d’éducation - AVS-I et AVS-Co - d’acquérir les compétences utiles à l’exercice de leurs fonctions actuelles pour contribuer à la mise en œuvre du projet individualisé de l’élève dans l’école (acquérir de l’assurance et de l’efficacité pour le bien-être de l’élève, garantir la cohérence de travail avec le ou les enseignant(s), l’équipe éducative).
  • développer des connaissances et des compétences qui leur permettent de s’inscrire dans un objectif de professionnalisation et de certification , en utilisant les possibilités offertes par la validation des acquis de l’expérience.

Les domaines de la formation :

Ils répondent aux caractéristiques particulières des fonctions confiées à ces personnels :

  1. Des éléments de connaissance du fonctionnement du système éducatif : organisation de la scolarité ; rôles et responsabilités dans le 1er et le 2nd degrés.?Fournir des repères?- dans l’organisation de la scolarité des élèves, le déroulement des cursus et le processus d’orientation ;?
    1. dans le fonctionnement de l’école et de l’EPLE (temps scolaire et péri-scolaire notamment, cantine ou garderie dans le 1er degré);
    2. dans l’organisation et le fonctionnement des établissements et services sanitaires et médico-éducatifs et les conditions de leur intervention à l’école ;
    3. dans l’organisation et le fonctionnement des commissions d’éducation spéciale, les différents types de prestations (financières, éducatives, thérapeutiques, rééducatives).

  2. Des éléments de connaissance relatifs aux besoins des élèves handicapés et aux situations de handicap.?Fournir des repères et susciter une réflexion?
    1. développement (psychologique, psychomoteur, social, affectif…) de l’enfant et du jeune adulte
    2. diversité des besoins des personnes et des situations de handicap liées à une déficience sensorielle (visuelle ou auditive), à une restriction motrice ou une maladie invalidante, à une atteinte psychique ou une atteinte intellectuelle ;
    3. personne handicapée/situation de handicap/représentation du handicap ;
    4. Aide/assistance ; autonomie/risque de dépendance.

  3. Des compétences en lien direct avec les tâches qui leur sont confiées : aide à l’élève sur le plan matériel, sur le plan scolaire, mais aussi facilitation de la communication et de la socialisation.? Se doter de compétences
    1. en matière de gestes d’hygiène et de gestes techniques (installation et déplacements de l’élève, soins d’hygiène, aide aux repas…)
    2. en matière d’aide aux tâches scolaires : programmes scolaires et compétences à acquérir ; situation d’apprentissage et situation d’évaluation ; compréhension et explicitation des consignes ; diversité des supports d’apprentissage, diversité des documents, adaptation des documents ; utilisation des TICE
    3. en matière de communication (langue/langage, oral/écrit, textes/images, …)
    4. en matière de méthodes éducatives et de démarches de médiation…

  4. Fournir des repères et susciter une réflexion
    1. la place et le rôle de l’AVS dans l’école, au sein de l’équipe pédagogique et éducative ;
    2. la place et le rôle de l’AVS dans la classe, auprès de l’élève accompagné, des autres élèves ;
    3. la place et le rôle de l’AVS dans l’environnement de l’enfant, la relation aux familles aux équipes de soins
    4. se connaître, comprendre sa relation à l’autre
    5. savoir écouter/savoir s’exprimer


Les modalités de la formation

Dans le respect du cahier des charges, les contenus de formation sont traités en lien direct avec les fonctions qui sont celles des AVS et leur champ d’intervention.??Ils sont organisés en modules comprenant :?- un module obligatoire (60 heures) organisé de manière telle qu’il réponde en premier lieu aux besoins les plus immédiats et respecte l’équilibre nécessaire entre les trois domaines ;?- des modules thématiques d’approfondissement progressif, conçus de manière à favoriser une « capitalisation ».?Un bilan de situation est proposé à chaque AVS par un référent identifié au sein du service départemental.?Les démarches de formation doivent inclure des temps d’analyse de pratiques.

Un opérateur de formation unique doit être recherché afin d’assurer la cohérence d’ensemble. Des sources d’expertises complémentaires doivent être mobilisées :

  1. ressources internes à l’éducation nationale : formateurs d’IUFM, IEN AIS, médecins de l’éducation nationale, psychologues scolaires, enseignants spécialisés, conseillers pédagogiques ;
  2. ressources médico-éducatives et spécialistes ayant une expérience auprès de jeunes handicapés (orthophonistes, ergothérapeutes…) ;
  3. ressources associatives : associations ayant une compétence généraliste ou spécialisée dans le champs du handicap, associations ayant une compétence dans la gestion des AVS.
  4. ressources dans le champ des instituts de formation des travailleurs sociaux et de la recherche sociale.


La mise en œuvre de ces formations prend en compte l’expérience acquise localement.? Un dispositif d’évaluation, à l’issue de la première année, est prévu.